Pour démystifier le Pole Fitness

Il y a plusieurs années, dans une émission de télé, une dame pratiquait un sport qui m’était totalement inconnu, mais qui a piqué ma curiosité. À cette époque, j’avais essayé de trouver dans les environs un endroit où essayer ce sport, mais en vain. Il y a deux ans, un humoriste a essayé ce sport dans une émission de défi. Pendant que je regardais le reportage, je suis allée sur le net pour découvrir qu’il y avait un studio à quelques minutes de chez moi. Le lendemain matin, j’ai contacté ce studio et je me suis inscrite à une classe d’essai. Ce fut le coup de foudre.

Ça fait maintenant presque deux ans que je pratique ce merveilleux sport qu’est le Pole Fitness. Pour plusieurs personnes, pole ou poteau rime avec danseuse ou bar de danseuses. Laissez-moi vous dire qu’on est à des années-lumière de faire de simples tours autour d’une barre verticale. Ce sport est très physique et peut aussi être très cardio.

pole

Le studio où je pratique est très loin du monde des bars et de la danse poteau. Nous ne pratiquons pas avec des talons hauts, mais bien pieds nus. Nous pratiquons des figures sur les barres et laissez-moi vous dire qu’il n’y a rien d’évident dans ça! Il n’est pas rare que nous sortions de nos pratiques avec des ecchymoses et des éraflures. La pole fait appel à la force physique, mais aussi au mental puisque pendant que tu pratiques une figure, si ton esprit divague sur autre chose, tu peux tomber ou glisser et te blesser sérieusement. Pour une mono comme moi, disons que c’est l’heure de la semaine où je ne pense qu’à moi. Fini les soucis, les problèmes et le tracas. Une heure de mise en forme intense. Une heure avec d’autres femmes qui, elles aussi, veulent décrocher de leur petite routine et du train-train quotidien.

Depuis la vingtaine que je fréquente des gyms et centres de mise en forme. Depuis la vingtaine que je cherche l’activité complète qui me permettrait de m’épanouir tout en développant ma musculature et mon endurance. Je suis une femme très active. Je cours en moyenne une vingtaine de kilomètres par semaine, mais rien ne me fait plus de bien que mon heure de pole au studio. Oui, j’en ai une à la maison, mais pratiquer avec d’autres femmes qui peuvent t’aider, c’est beaucoup mieux. Quand on pratique seule, le fait d’enchaîner les mouvements développe aussi le cardio. Malgré mon endurance incroyable, après vingt minutes intenses dans mon sous-sol, je suis à bout de souffle.

Alors, pour toutes les personnes qui pensent que le pole fitness est de la danse poteau, je vous mets au défi d’essayer ce sport une seule fois. À la limite, prenez deux minutes et allez voir sur YouTube. Vous verrez que c’est tout un sport!

Pour celles qui se demandent où je pratique ce sport, c’est au Vertical Gym 2, Montée des Bouleaux à Saint-Constant. www.vertical-gym.com. Merci à ma super prof Cindy Savage.

Annie Corriveau



Commentaires

À voir aussi!