FCEFQ : Bilan d’une semaine remplie de films et de sacs de popcorn

En tant que chroniqueur de films pour l’émission de radio Situation critique de CKRL et pour le blogue Ma famille mon chaos, j’ai eu l’honneur d’être invité à faire partie du jury de cette sixième édition du Festival de cinéma en famille de Québec. Pendant la semaine de relâche, j’ai donc vu plusieurs films (six imposés) en compagnie de ma fille Emmanuelle, puisqu’elle agissait à titre de chroniqueuse pour une émission de radio hebdomadaire diffusée en direct du cinéma. Elle rencontrait différents invités du festival en plus de commenter les films. Voici donc un résumé de nos coups de cœur! Malheureusement, la plupart de ces films ne seront pas distribués en salles, mais ils devraient éventuellement être disponibles sur d’autres plateformes. Encore une fois, le festival a su présenter une programmation riche et variée pour tous les goûts.

1-      Ma vie de Courgette

Les attentes étaient élevées pour ce long métrage d’animation atypique maintes fois primé dans les festivals. Après avoir charmé Cannes lors de sa première, il a poursuivi son chemin jusqu’à se retrouver en nomination pour un Oscar! Le jury comme le public sont tombés amoureux de cette coproduction de la Suisse et de la France, qui raconte la vie d’un garçon, Courgette, qui rejoint un orphelinat suite au décès de sa mère. S’isolant des autres au début, il finira par y trouver sa place, surtout quand l’intrigante Camille arrivera parmi eux. Courgette tombera sous le charme de cette fille plutôt dégourdie. L’histoire étonne et détonne parfois par le ton et les thèmes abordés, mais le tout est exécuté avec une charmante simplicité qui ne peut nous empêcher de nous émouvoir. Le jeu des jeunes comédiens, empreint d’une belle innocence, est si juste qu’on oublie que l’on voit des personnages animés! Un film touchant, mais auquel on doit tout de même se montrer vigilant. Je dirais que le film s’adresse à un public de dix ans et plus.

2-      Monsieur Grenouille

Voici un film parfait, qui saura plaire aux grands comme aux tous petits! Monsieur Grenouille est une production des Pays-Bas dans la pure tradition de nos Contes pour tous. D’ailleurs, après ce visionnement, je réalisais à quel point ce genre de films nous manque ici. Pourquoi avons-nous arrêté de servir ce jeune public, chose que nous faisions très bien? L’histoire de Monsieur Grenouille est très simple, mais charmante : un professeur du primaire cache un grand secret. Dès qu’il entend parler de grenouilles, il se transforme en batracien! Pour retrouver sa forme humaine, il doit manger une mouche! Les comédiens sont excellents, surtout l’enseignant grenouille qui nous fait rire par son jeu physique, et son élève futée, une jeune comédienne charismatique qui crève l’écran! Point de malice ici, que du pur bonheur!

3-      Le cœur en braille

Comédie dramatique française qui raconte les épreuves d’une fille de treize ans qui perd tranquillement la vie suite à une maladie. Pour ne pas exposer sa condition à l’école, elle se lie d’amitié avec un garçon de sa classe qui a le béguin pour elle. Au fur et à mesure que leur relation se développe, elle n’aura pas le choix de lui révéler sa condition. Surtout, elle devra compter sur son aide alors qu’elle cherche à auditionner pour le conservatoire de musique en violoncelle à la fin des classes. Si le sujet peut sembler lourd, le film est plutôt à l’eau de rose. Le cœur en braille est un beau film, bien appuyé par la complicité évidente des deux protagonistes.

4-      Les Twinners et la malédiction de Souptown

Les Twinners est un film d’aventure finlandais dans la tradition des romans britanniques Le club des 5 ou la bd belge Les 4 As. On y trouve un groupe secret formé de quelques jeunes qui se réunissent pour résoudre les énigmes du grand-père de l’un d’entre eux. Lorsqu’une vraie malédiction s’abat sur la ville, les adultes agissent en enfants; ils doivent tenter de trouver le remède au virus, caché par le grand-père qui est lié à sa création. Le film regorge de belles séquences d’action qui rappellent Les Goonies, en plus léger. Les comédiens se tirent bien d’affaire et l’histoire saura ravir les jeunes qui adorent les quêtes mystérieuses.

5-      Les fantômes de Canterville

Cette comédie surnaturelle, inspirée de l’œuvre d’Oscar Wilde, mélange habilement humour et effets visuels. Le scénario réinvente parfaitement bien ce classique pour une nouvelle génération, alors que le fantôme est plutôt celui d’une femme, Éléonor. Celle-ci hante son château afin que personne ne puisse y vivre. Évidemment, une famille de la grande ville désirera s’y installer, mais Éléonor se retrouvera dans de fâcheuses dispositions, alors que les nouveaux arrivants ne démontrent aucun signe de peur. Les comédiens sont solides dans ce film qui évoque le Beetlejuice de Tim Burton.

Mention spéciale à Ballerina, film d’animation que je n’ai pas eu le temps de voir, mais que ma fille Emmanuelle a adoré. Elle a aimé l’histoire ainsi que les personnages attachants. Elle a également aimé la musique. Donc, suggestion pour vos filles si vous avez déjà vu La belle et la bête! Ballerina est toujours à l’affiche dans certaines régions.

Patrick Marleau



Commentaires

À voir aussi!