Voyage au cœur de la pureté; j’ai testé le yoga postnatal

Villeray, un mardi midi. Belle journée pluvieuse. Je pars de mon petit coin de banlieue pour une expédition vers ce que certains appellent la grande ville. Armée de mon pantalon de yoga super voyant et d’une fébrilité de petite fille, je cherche le 306 rue Villeray. Plus précisément le studio Soham yoga. J’ai le privilège de me faufiler dans une classe de yoga postnatal. Bon, ok, mon bébé a quatre ans et j’ai déjà fait son inscription à la maternelle. Léger détail. Mais pour aujourd’hui, on fait exception. Rapidement, je repère les indications pour l’entrée du studio. Discret mais accueillant. Un chien, installé sous un arbre, attend sa maitresse, satisfait d’être là à regarder les passants.

yogaQuand j’ouvre la porte, une femme calme et qui inspire confiance m’accueille d’un large sourire. Chaque femme qui franchit la porte a droit à cette même attention. La femme l’accueille parfois par son prénom, parfois elles font les présentations. La professeure prend le soin de s’enquérir de l’état de chacune, de la récupération de l’accouchement et du bébé. Dans la plus grande simplicité, elle tourne son attention vers bébé, elle crée le contact. Le local est une grande salle qui peut accueillir environ quinze personnes. Facile de s’y retrouver. Le matériel pour la pratique du yoga et pour le confort est disponible. Des boissons fraiches et chaudes sont aussi offertes.

Certaines arrivent à la course, les bras surchargés, mais tellement contentes d’y être. D’autres s’installent tranquillement. Des sourires, des regards s’échangent discrètement (surtout vers moi qui suis là, pas de bébé!) Comme dans tous les cours de yoga, on nous encourage à respecter notre rythme et à écouter notre corps. On y ajoute cette fois-ci l’importance d’être indulgent avec le corps qui a subi de nombreux changements dans les derniers mois et qui a donné la vie il y a quelques semaines. Il est conseillé d’attendre environ quatre à six semaines avant de prendre part à ce cours. Petit résumé des bienfaits du yoga pour la récupération du corps et le maintien d’une posture saine. Combien de femme se défont les épaules avec un mauvais positionnement d’allaitement, avec des journées de pieuvre (bébé d’un bras et on fait le reste avec l’autre bras) et sans oublier les longues minutes à se maltraiter le cou tellement on regarde notre petite merveille! Alors oui, le yoga postnatal, c’est aussi ça!

Mélanie, notre professeure, insiste sur le fait que bébé est le bienvenu. Elle souhaite ainsi que les mamans ne stressent pas parce qu’elles doivent nourrir bébé, qu’il pleure ou qu’il refuse tout simplement de collaborer! Elle propose d’emblée les moyens mis à la disposition pour leur confort. Des alternatives et des consignes de sécurité sont proposées si la femme souhaite poursuivre le programme avec bébé dans les bras.

JIMG_3496Au tour de bébé maintenant! Parce que oui, dans un cours de yoga postnatal, bébé n’est pas que spectateur. Une portion du cours est consacrée aux postures pour bébé. Au sol, maman et bébé ne font qu’un. Soudainement, c’est un peu comme s’ils étaient seuls dans leur salon. Les enseignements deviennent un peu secondaires.

Les exercices proposés permettent aux bébés d’étirer les petits muscles étant donné qu’il a longtemps été recroquevillé dans le ventre de sa maman. Les hanches et les jambes en bénéficient grandement. Ils favorisent aussi une bonne digestion. Bien au-delà des bienfaits physiques, je dirais que le contact qui se crée durant ce moment entre bébé et le parent est incroyable. Une fusion. Un moment unique où tout ce qui est autour ne compte plus. J’ai vu des bébés s’abandonner, un lâcher-prise ultime rempli d’amour et de confiance. Mais j’ai aussi vu des mamans savourer le moment. Certaines profitaient de l’endormissement de bébé pour se détendre seules avec leur corps, et d’autres semblaient ne faire qu’un avec leur bébé. Ma chère voisine de tapis, une chance que tu avais les yeux fermés. Je me suis retenue à deux mains pour ne pas vous prendre en photo. Couchée sur le dos, bébé sur ton torse. Les deux dans un état d’abandon complet. C’était d’une pureté et d’une magie sans égal. La séance se termine dans le même élan de douceur avec un chant. Vient finalement le moment où chacune se prépare à reprendre le cours de sa journée, mais cette fois avec une énergie nouvelle. Pendant cette heure et demie, le temps s’est arrêté. Plus de vaisselle, plus de lavage ni de questionnement sur ce qu’on mangera pour souper. 90 minutes où maman se consacre à elle et à son bébé.

Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’être accueillie chez Soham yoga. Un studio professionnel, des cours dispensés par des gens compétents et chaleureux. Mais chaque région cache son petit trésor. D’un endroit à l’autre, vous trouverez des différences, mais il existe une place pour chacune. On ne répétera jamais assez les bienfaits de l’activité physique et encore plus post-accouchement. Il n’est pas question de perte de poids ou de retrouver la forme physique d’avant la grossesse. Mais plutôt d’apprivoiser notre nouveau corps, le remercier et l’aimer. En prendre soin en étant à l’écoute de ses besoins et de ses limites. C’est aussi une façon de prendre soin de notre santé mentale. Briser l’isolement, voir d’autres adultes et côtoyer des personnes qui vivent une réalité similaire. Prendre soin de soi est un très bon moyen pour éloigner les symptômes liés aux changements hormonaux et d’humeur. Informez-vous, certains endroits offrent la possibilité de faire un essai avant de s’inscrire. Laissez tomber les faux arguments qui vous freinent à sortir de la maison et offrez-vous ce moment privilégié!   

Alors si je vous ai donné le goût, vous pouvez trouver les informations sur le site

www.soham-yoga.com

Cristel Borduas

 



Commentaires

À voir aussi!