10 choses à savoir sur michel

1- Selon toi, quel est ton meilleur texte publié sur MFMC?

J’aimerais bien que ce soit le prochain… Je suis mon premier critique et, soyez sans crainte, je suis très exigeant. Mais, de ceux mis en ligne, j’aime beaucoup Vide de sens! J’ai partagé un état psychologique intime qui, malheureusement, rejoint beaucoup (trop) de gens.

2- Est-ce que je peux te lire ailleurs?

J’ai débuté, en décembre 2015, un blogue personnel : Mots dits… sans dessein. Plus d’une centaine de textes, déjà. Dans les nombreux sujets que j’aborde, je donne aussi dans la critique sociale. Ce qui me permet de m’en donner à cœur joie. Parfois, ça fait du bien!

3- Que rêves-tu d’écrire un jour?

J’écris un polar. Un genre que j’aime beaucoup. Je voudrais m’essayer à écrire une chanson, pour la musicalité des mots, leur rythme dans la phrase. Ça ferait bien rire mes proches, pour qui j’ai zéro l’oreille musicale.

4- Quel est ton dicton préféré?

 La vie nous donne des leçons, qu’il faut retenir. Depuis le décès de mon amoureuse, la mère de mes deux plus jeunes, je répète souvent : « Ne rien prendre pour acquis, rien ni personne… » Alors, profitez maintenant de la vie. Embrassez et faites l’amour comme si c’était la dernière fois. Toujours. Car un jour, ça le sera!

5- Quel livre aurais-tu aimé écrire?

Candide, de Voltaire. Je m’étais mis en tête de lire un maximum de grands classiques. C’est un livre qui m’a fait plonger totalement dans un autre univers. Où l’amour est tellement bien traité. C’est difficile de croire que ce texte a été écrit en 1759 (l’année de la défaite de Montcalm sur les Plaines d’Abraham).

6- Quelle cause te tient à cœur?

 Par la force des choses, celle du cancer du sein. J’en serai, l’an prochain, à ma 12e année consécutive de participation à la Course à la vie. Je m’implique également dans tout ce qui touche mes jeunes. Les sports de mon fils, tout comme la fondation de l’ancienne école primaire de mes enfants. Peu importe la cause, il faut s’impliquer…

 7- Es-tu un parent plutôt cool ou autoritaire?

 Ouf, c’est à moi que vous le demandez… Trop cool! Mes deux incontournables sont le respect et la sécurité. Pour le reste, j’ajoute plutôt facilement des paragraphes au guide Parents 101, comment survivre à sa journée?

8- Si tu écrivais quelques mots d’amour…

Je devine votre présence. J’écoute votre désir. Vous avez vos attentes. Vous voulez que je sois différent. Un flirt. Peut-être même plus… Je sais bien qu’il me sera impossible de réussir à chaque fois. Que je pourrais très bien vous décevoir. Vous laisser sur votre faim. Inassouvis. Surtout quand le sujet semble ignorer vos fantasmes. Je serai tout aussi déçu que vous. Autre confidence, votre plaisir m’importe autant que le mien. Plus encore. Je voudrai alors vous reprendre. Trouver d’autres mots tendres. Comme une légère caresse. Où vous voulez. Vous toucher à nouveau. Tels ces amours rares. Recherchés. Ceux qui ne tiennent pas l’autre pour acquis. Avec qui on se sent bien. Qui veulent sincèrement notre bonheur. Même sans eux. Sans moi. Sans mots.

9- À part l’écriture, qu’est-ce qui te passionne?

 Je suis un coureur assidu. Cinq sorties par semaine. Si la météo me retient, Québec oblige, je suis malheureux. Une évasion nécessaire. Parfois, c’est en courant que je trouve une meilleure tournure de phrase. Pour le reste, je suis curieux. Peu importe le sujet, j’aime apprendre.

10- Quelle est ta principale préoccupation (sociale, parentale, etc.)?

L’environnement. Il faut être réaliste, cette planète est la seule qui peut héberger la majorité d’entre nous. Elle survivra à nos conneries. Sans nous. Mais, pour nos enfants et, surtout, pour nos petits-enfants, il faut donner un coup de barre radical. Arrêter certaines manières de faire et, même, redéfinir un projet social commun. Différent de la seule croissance économique…



Commentaires

À voir aussi!