12 suggestions de jeux pour les 0-5 ans

Notre fils de 3 ans a un grand intérêt pour les jeux de société, ce qui nous a amenés à en découvrir plusieurs. Je me suis donc dit que je partagerais nos trouvailles avec vous. Bien qu’il soit toujours pertinent de se fier à l’âge recommandé sur le jeu, je me permets de préciser à quels moments ils étaient agréables dans notre famille. Ça peut évidemment différer d’un enfant à l’autre selon ses goûts et son développement. Je décris rapidement les jeux pour vous donner une idée et je vous laisse consulter les livrets d’instructions pour les détails et subtilités de chacun ainsi que pour les variantes qu’ils offrent.

Lapin & magicien — Smart games (2 ans et +)

Ce premier jeu n’en est pas un de société parce qu’il se joue seul. Cependant, comme il est accessible aux petits de 2 ans, il peut être une porte d’entrée intéressante. L’enfant doit placer les 4 pièces de bois de manière à reproduire l’image sur la carte. 60 défis de différents niveaux permettent d’apprécier longtemps ce jeu. Il travaille la logique et le repérage dans l’espace, car le petit doit comprendre la vision 3D en déterminant si le lapin est placé derrière ou devant selon les images, ou quelle face du cube est à l’avant, par exemple.

Little cooperation — Djeco (2 ½ – 5 ans)

Gros coup de cœur pour notre famille! Nous avons commencé à y jouer avec notre grand un peu avant ses 2 ½ ans. Comme son nom l’indique, c’est un jeu coopératif, c’est-à-dire qu’on réussit ou qu’on échoue la partie tous ensemble. On doit quand même jouer à tour de rôle, mais à l’âge où les enfants sont souvent mauvais perdants, bien qu’on les éduque pour améliorer ce comportement, un jeu coopératif peut faire beaucoup de bien à la dynamique familiale. Les parties sont également rapides, point très positif pour les petits qui ont encore de la difficulté à rester concentrés longtemps.

Little collect — Djeco (2 ½ – 5 ans)

Ce jeu est parfait pour apprivoiser les consignes plus complexes. Le premier à avoir 3 lapins remporte la partie. Pour ce faire, on pioche des cartes à tour de rôle. Si on tombe sur un petit pois ou une carotte, on peut ajouter cet aliment à notre plateau de jeu. Lorsqu’on pioche un lapin, on peut le prendre seulement si on a déjà le légume qu’il grignote sur l’image. On attend notre tour, on est de bons gagnants et de bons perdants, les parties s’allongent doucement (mais pas trop!) et les consignes sont légèrement plus élaborées.

Minimatch — Djeco (3-6 ans)

Il s’agit d’un jeu d’observation et de rapidité. D’après le principe des Cherche et Trouve, le premier qui trouve dans sa main une image se trouvant sur la carte au centre de la table remporte ce tour. C’est certain que les adultes doivent ajuster leur vitesse pour permettre aux enfants d’avoir du plaisir! On attend notre tour, on se réjouit pour ceux qui l’emportent, on travaille notre acuité visuelle et notre rapidité. Autres points positifs, les parties sont courtes et comme le jeu est petit, il s’apporte facilement partout.

Kidiquiz Animals — Bioviva! (3 ans et +)

Pour notre part, c’était un jeu stimulant et agréable autour de 2 ½ ans. Grâce à 3 indices visuels, les enfants doivent deviner quel animal est au verso de la carte. Points forts : ça développe la capacité à résoudre des énigmes. Il est très efficace, on peut y jouer durant de brefs moments et on peut l’apporter facilement. Point faible : l’enfant connaît rapidement les cartes par cœur.

Batasaurus — Djeco (5-99 ans)

Ce jeu-ci est plus complexe, car il réunit bataille et jeu de mémoire. Il permet, comme de nombreux autres, de travailler les tours de jeu, mais travaille aussi la mémoire et la stratégie. On doit respecter plus d’une consigne à la fois, ce qui donne un niveau de difficulté supplémentaire.

Bata-waf — Djeco (3-6 ans)

Ici, ce jeu a fonctionné à un peu plus de 2 ½ ans. avec accompagnement de notre part. C’est le même principe que la bataille, mais c’est le chien le plus grand qui l’emporte. Comme c’est visuel, c’est accessible pour les tout-petits. C’est avec ce jeu que nous avons le plus travaillé avec notre grand le fait d’attendre son tour et l’esprit de jeu (autrement dit, ne pas faire de crise quand ce n’est pas lui qui a le plus grand chien). À ne pas négliger, ce jeu se traîne facilement au resto et dans les différentes salles d’attente.

Croque-carotte — Ravensburger (4-99 ans)

Chaque joueur a 4 lapins et le premier à en mener un sur la carotte au centre de la colline gagne la partie. Lorsqu’on pioche une carte avec un lapin, on avance du nombre indiqué, mais lorsqu’on a une carotte, on doit tourner celle qui est au centre du jeu. À chaque tour, des pièges différents apparaissent ; les lapins peuvent chuter en bas de la colline, poussés par une taupe, et devoir recommencer, ils peuvent tomber dans un trou et être perdus jusqu’à la fin de la partie ou être bloqués par un pont-levis. On peut y jouer avec notre fils depuis qu’il a 3 ans en l’aidant un peu et il adore ce jeu! Les pièges le font beaucoup rire. À noter qu’une partie peut durer jusqu’à 30 minutes.

Happy bunny — Blue orange, Hot games, Cool planet (3 ans et +)

Un autre jeu coopératif qui inclut aussi un côté jeu de mémoire. À tour de rôle, on fait avancer le lapin. Selon le chiffre indiqué sur la case, on cueille des carottes sur le terrain. Si les carottes choisies sont croquées, on les met de côté, sinon on les replace. On doit donc se rappeler d’un tour à l’autre lesquelles ont déjà été cueillies. Le but est de recueillir assez de carottes croquées avant d’atteindre le vilain fermier. En plus d’attendre leur tour et de se rappeler leurs choix tout au long de la partie, les enfants apprivoisent les chiffres.

Tous au dodo — Paille éditions (3 ans et +)

Nous avons trouvé ce jeu vraiment intéressant et différent des autres. À tour de rôle, nous devons piocher dans le sac, donc à l’aveugle. Le but est d’être le premier à avoir les 5 pièces formant le personnage endormi. Les autres sont déposées l’une à la suite de l’autre au centre de la table. Une fois le personnage complété, le gagnant doit inventer une histoire avec toutes les pièces posées au centre au cours de la partie. À 3 ans, créer une histoire à partir d’images données, ça nourrit la créativité, ça aide à structurer les idées et à maintenir une ligne directrice.

Hungry hungry hippos — Hasbro gaming (4 ans et +)

C’est simple : en appuyant rapidement sur son hippopotame, le joueur dont l’animal mange le plus de billes l’emporte. Bien que l’âge suggéré soit 4 ans, notre plus jeune l’adore depuis qu’il a 2 ½ ans. Ce jeu n’est pas du tout éducatif, mais oh combien divertissant! Petit bémol ; les billes doivent être surveillées de près pour la fratrie plus jeune ou les animaux de compagnie.

Kerplunk — Mattel games (5 ans et +)

Dans la même lignée que le précédent, ce jeu est 100 % plaisir et nécessite peu de stratégie. Avec notre aide, notre grand y joue depuis qu’il a presque 3 ans et l’adore. Il travaille la motricité fine, car le but est de retirer des bâtons sans faire tomber de billes. Encore une fois, on doit apporter une attention particulière aux billes.

Voilà les plus populaires chez nous. N’hésitez pas à nous faire aussi vos suggestions!

Jessica Archambault

 



Commentaires

À voir aussi!