5 bonnes raisons de te payer une chambre privée lors de ton accouchement

Je ne sais pas pour vous, mais à l’hôpital où j’ai accouché, nous devons payer (pour avoir la paix) si on veut une chambre privée. À mon premier accouchement, je l’ai eu tout au long de mon séjour. Pour ma petite dernière, ça l’air que tout le monde s’est donné le mot pour accoucher ce week-end-là (non, c’était même pas la pleine lune!), donc on a dû avoir ce qui restait…

 

Je vous résume en cinq points le pourquoi tu dois investir dans une bonne chambre privée

 

1- Deux, trois ou quatre bébés qui pleurent en même temps (ou pas!), ça fait que tu n’as JAMAIS le temps de te reposer. Si tu pensais avoir des cernes, attends après quelques mois de manque de sommeil, elles vont te sauter dans face chaque fois que tu croises un miroir! Donc, trois minutes de sommeil consécutives, c’est déjà ça de gagner!

2- Déjà, ta propre visite te tente pas. Imagine voir matante Ginette pis Mononcle Jacques de ta voisine de droite. Non merci.

3- Prendre une douche quand ça te tente, sans tes gougounes (pour pas pogner une maladie quelconque qui s’attrape par les pieds), ça n’a pas de prix.

4- Quand tu as une toilette commune avec la chambre d’à côté, ça se peut que la fille “oublie” de débarrer la porte de ton côté, si tu veux aussi aller faire ton petit pipi. Pis après cinq fois, ça se peut que ton chum soit ben écoeuré d’aller cogner dans sa chambre pour lui dire de peser sur le piton.

5- Tu ne veux PAS retrouver un poil de je-ne-sais-quoi-mais-j’aime-mieux-pas-le-savoir (qui ne t’appartient pas) sur le bord du lavabo. Lavabo où tu te brosses les dents, tsé. Je vous jure que ça m’est arrivé!

 

Ça fait que tes quelques cents dollars investis (oui, c’est cher!), ils valent vraiment la peine. Ton week-end à Tremblant peut attendre. De toute façon, tes sorties de couple pour la prochaine année seront à peu près nulles (sauf si tu comptes l’épicerie pour une sortie).

 

Sur ce, bon séjour!



Commentaires

À voir aussi!