Ami imaginaire… ou paranormal ?

Lorsque ma plus vieille avait deux ans, elle est sortie de sa chambre en me disant qu’il y avait une petite fille assise sur son lit. Tout de suite, je me suis dit qu’elle avait un ami imaginaire. Cependant, la petite fille ne la suivait pas partout. Elle jouait seulement avec elle dans sa chambre.

Une nuit, ma cocotte s’est mise à pleurer. Je suis allée la voir. En ouvrant la porte de sa chambre, je ne l’ai pas vue dans son lit. Tout de suite, je me suis dit qu’elle avait un ami imaginaire. Elle n’y était pas ! La panique montait en moi. Je me suis mise à la chercher partout dans la maison. Je ne la trouvais pas. Je l’ai entendue pleurer de nouveau et ça venait de sa chambre. En entrant, j’ai entendu un bruit venant du garde-robe. Je l’ai ouvert. Ma cocotte y était, couchée sur une boîte de couches. Bien bordée, son verre d’eau près d’elle et son doudou fétiche dans les mains. Comment expliquer ceci ? Mon chum et moi, on n’a jamais réussi.

J’ai laissé les choses aller en me disant qu’en vieillissant, son ami imaginaire disparaîtrait. Naturellement, c’est ce qui s’est passé. Vers l’âge de cinq ans, elle ne m’en a plus parlé.

Cette chambre, elle est près de la nôtre. Alors, quand notre deuxième enfant a vu le jour, c’est devenu sa chambre. Dans sa deuxième année de vie est apparue la petite fille assise sur son lit. Elle jouait avec elle, beaucoup, plus que la première. Parfois, elle sortait de la chambre en disant : « La petite fille est fâchée et ne veut pas jouer avec moi. » Je me suis rassurée en me disant qu’elle avait un ami imaginaire elle aussi. Que toutes les similitudes étaient des coïncidences.

Et pour ma dernière, ce fut la même chose. La petite fille est apparue sur le lit, mais plus tôt, vers ses dix‑huit mois. Un jour, en la changeant de couche, j’ai cette impression qu’il y a quelqu’un derrière moi. Je suis seule à la maison avec cocotte numéro 3. Au même moment, elle dit « Bonjour pessieu ! » J’ai figé sur place. Pour me rassurer, je lui dis qu’il n’y a personne, qu’il n’y a pas de monsieur. Elle me répond « Oui maman, pessieu a un papeau (chapeau) ». Elle ne semble pas avoir peur, mais ne veut pas que je la dépose au sol. Elle finit par dire « Bye bye pessieu ! » Elle se débat pour que je la pose et elle retourne jouer. Moi, je n’ai pas la sensation d’être observée. Elle est partie en même temps que le « bye bye » de ma fille.

Ma théorie sur les amis imaginaires a été ébranlée. Le pessieu et la petite fille l’ont accompagnée jusqu’à ses cinq ans. Ensuite, ils ont disparu.

Quand nous y repensons mon chum et moi, nous nous demandons si nous n’avons pas eu affaire avec du paranormal. Trop de choses difficilement explicables (je ne vous ai pas fait part de tous les événements, mon texte aurait été beaucoup trop long.) Mon côté rationnel penche vers les amis imaginaires.

Mais il reste un doute…

Qu’en pensez-vous ?

Mélanie Paradis



Commentaires

À voir aussi!