C’est le temps de mettre Anna propre !

À l’âge de deux ans, j’ai décidé qu’il était temps de mettre Hayden propre. Je me suis donc dirigée au magasin afin d’acheter un p’tit pot!

J’étais tellement heureuse… Jusqu’à ce que je vois Hayden l’utiliser comme chapeau (hahaha).

Étrangement, il ne voulait rien savoir de s’asseoir sur une mini-toilette. Ce qu’il voulait lui, c’était utiliser la même que moi. En fait, du jour au lendemain, il est passé d’un petit bébé en couche à un petit monsieur en BOBETTES!! Oui oui, vous avez bien lu. Il n’a jamais vraiment porté de Pull Ups, et n’a jamais fait pipi au lit la nuit. Croyez-moi, je me trouvais « hot ». Premier bébé, maman monoparentale et TOTALEMENT propre à deux ans… Good job maman!!

 

Et puis, j’ai eu Anna. Ma belle Anna qui elle est totalement à l’opposé de son frère. Elle a un gros caractère, est un vrai p’tit gars manqué et… ne veut RIEN savoir de devenir propre!

En fait, l’une des seules choses qui semble vouloir fonctionner avec elle, ce sont les couches d’apprentissage Bummis.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ça, ce sont des couches de propreté lavables, UTRA douces et tellement, mais tellement belles. Je crois que c’est ce côté qui fait qu’Anna ne veut pas les mouiller.

Avant d’essayer Bummis, comme plusieurs, j’ai essayé les Pull Ups, mais Anna ne voyait pas vraiment la différence d’avec les couches normales, ce qui fait qu’elle ne se retenait pas :-(!!

Les couches Bummis + un système de récompense avec des collants = une petite fille qui commence graduellement à comprendre la propreté !!

De plus, comme j’aime bien faire des recherches sur les produits que j’utilise, je me suis amusée afin de trouver plus d’informations sur les produits Bummis. J’ai eu un coup de coeur encore plus grand en apprenant que les propriétaires sont deux couples, parents de 3 enfants chacun et associés depuis 2014 avec Serge Beauchemin, le dragon de la populaire émission du même nom.

Le site web m’a aussi surprise par la diversité des produits offerts boutiquebummis.com .   On y trouve des bavettes, des caches couches, des couches de propreté, couches de piscine, coussinets d’allaitement, sac de collations et j’en passe!  Il est aussi important de savoir que tous les produits sont réutilisables et durables et fabriqués au Québec avec des matériaux locaux (ça, on aime!!!)

Vous savez, j’ai toujours été franche avec vous et ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer. Si vous me demandez si mes enfants ont déjà porté des couches lavables, la réponse est… Très peu souvent! J’ai voulu, par conscience écologique et monétaire, mais je suis la personne la moins à son affaire quand vient le temps de programmer le lavage. Et comme ma vie comporte des horaires de fous, j’ai préféré l’option facile (dans mon cas)! Par contre, j’ADORE les couches de propreté (parce que le but, c’est justement de ne pas faire pipi dedans, non? Donc pas tant de lavage haha). Pour moi, ce genre de couches est une vraie découverte au niveau de la propreté de ma mini. Bref… À chacun sa décision!

 

Avant de terminer, je voulais vous donner quelques infos qui risquent peut-être de vous faire pencher vers le côté écolo de Bummis!

 

  • Les couches jetables représentent 40 % des déchets ménagers d’un foyer ayant un enfant entre 0 et 2 ans.
  • Les couches lavables causent moins d’irritation
  • Pour fabriquer le plastique d’une couche jetable, l’équivalent d’une tasse de pétrole est nécessaire.
  • Les couches sont jetées aux ordures ménagères et le plus souvent incinérées. Dans la nature, elles mettront entre 400 et 500 ans pour se décomposer.
  • Un document d’étude sur les couches lavables estime qu’un enfant « consomme » environ 6500 couches jusqu’à la propreté : ce qui représente environ 4,5 arbres et 25 kg de plastique obtenu grâce à 67 kg de pétrole brut.

 

Peu importe le choi que vous ferez, vous ne serez jamais de mauvais parents. L’important c’est de faire de son mieux non? 😉



Commentaires

À voir aussi!