En attendant…

À toi mon enfant qui est tanné d’attendre de recevoir des soins ou des services dont tu as tant besoin…

En attendant que ça réponde au bout du fil, du 811 ou de ta clinique, je te tiens dans mes bras. Dis-moi, tu le sens, hein, que je ne te lâcherai pas?

En attendant que ton nom arrive au haut de la liste d’attente, je te tiens par la main ; j’attends (im)patiemment avec toi.

En attendant des réponses à mes questions, je cherche des bouts d’informations partout, tout le temps : sur Internet, dans les paroles des autres parents, dans l’expérience des enseignants, dans mon instinct.

En attendant un diagnostic, un avis médical ou un traitement, je t’observe, je note, j’interviens comme je peux, maladroitement peut-être, mais parentalement et avec amour.

En attendant de voir la lumière au bout du tunnel, je suis là pour toi, jour et nuit, nuit et jour.

En attendant de pouvoir crier « Victoire », je m’assure de remarquer tous les efforts déployés, toutes les réussites même à moitié, tous les « plus petits pas possible » et même les pas de recul. Ils sont parfois ceux qui nous donnent le plus d’élan.

En attendant de recevoir de l’aide pour t’aider, je t’aide de mon mieux et je t’aime de tout mon cœur.

Nathalie Courcy



Commentaires

À voir aussi!