Fêter l’amour ( Concours St-Valentin)

Chaque année, il la surprenait. En cette journée de leur rencontre, il trouvait toujours un moyen de l’émouvoir et de faire fondre son cœur de bonheur. Toujours. Cet homme grand et fort, à la chevelure brune rebelle, avait percé son âme avec ses yeux verts flamboyants, vingt années auparavant.

Chaque année, elle criait de surprise, des larmes de bonheur salant ses joues roses, et elle se jetait dans ses bras, si réconfortants. Ce romantisme infini ne cessait de l’impressionner. Il trouvait toujours LA grande idée pour fêter leur amour. Il lui disait que c’était elle qui l’inspirait chaque jour, par sa beauté et sa grande générosité.

Elle aimait tout chez lui. Ses lèvres si douces, ses mains si fortes, son cœur de père si présent et attentif, son rire si facile, son visage si beau, sa manière de regarder leurs enfants avec tant d’émerveillement et de fierté, sa cuisine si délicieuse, son charme si pur, ses surprises si insolites chaque année…

Cette année encore, il s’était dépassé.

Assise sur ce banc en bois dans ce parc qu’ils aimaient tant, elle sentait sa chaleur. Elle se blottissait contre son âme. Sa main posée contre cet arbre nourri des cendres de celui qu’elle aimerait pour la vie, elle leva les yeux au ciel en poussant un souffle de douleur. Et les premiers flocons de la saison vinrent se fondre dans ses larmes… encore cette année il avait su la surprendre. Il savait à quel point elle aimait tant la neige. Il la connaissait par cœur. Il était son autre, sa personne, son amour, sa vie… il était…

Le ciel envoyait des milliers de petits flocons scintillants, virevoltant au vent. Ils dansaient sans jamais se poser. Éternels diamants, promesse d’un amour plus fort que la mort. Elle lui sourit. Apaisée. Il était là. Il serait toujours là.

Gwendoline Duchaine



Commentaires

À voir aussi!