Ma fille, tu me fais douter…

Ma fille, mon amour, mon trésor, tu es tellement précieuse dans mon univers! Je t’aime de cet amour de maman : indescriptible, sans fin, sans condition. C’est tellement bien fait l’amour d’une mère, c’est inconditionnel.

 

Mon univers est chamboulé, tu me mets à l’épreuve, tous les jours, chaque fois un peu plus. J’essaie tellement fort de te comprendre, de me comprendre. Parfois, je suis à court de solutions et la colère l’emporte. S’il te plaît, ne m’en veux pas. Je suis ta maman et je t’aime, mais je te demande de me laisser commettre des erreurs, de me tromper, de tomber et de me relever. En échange, je te promets de ne jamais cesser d’essayer. Je serai toujours là à te tenir la main (quand tu le voudras bien); sinon, je serai deux pas derrière toi à attendre ta main tendue.

 

Mon amour, je me remets tellement en question. Je doute. Je doute de moi, de mes compétences de maman. Je doute : et si je n’étais pas là pour toi dans ces moments où tu en as tellement besoin? Je doute : et si je n’étais pas la maman parfaite pour toi? Je doute, j’ai peur de te gâcher, que tu ne deviennes pas la femme extraordinaire que je sais que tu pourrais être, parce que j’ai failli à mon rôle de maman.

 

Je me réconforte en me disant que lorsque tu n’étais encore qu’une poussière d’ange, tu m’as choisie. Toi, tu n’as pas douté. Tu as su que j’étais la maman parfaite pour toi. Tu as su que je serais là pour toi, malgré mes faiblesses, malgré mes échecs. Tu as su qu’ensemble, on réussirait à être plus fortes que ce trouble d’opposition. Toi, tu as eu confiance en moi.

 

Tu as raison, petite fleur. On y arrivera, même si maman doute. Même si toi, ma belle petite rose, tu te défends souvent avec tes épines. Parce qu’à travers chacun de tes « je t’aime », tu me rappelles que tu crois en moi et que tu comptes sur moi pour te guider au travers de ce chemin tumultueux.

 

Ce chemin, c’est le tien et malgré toutes les embûches que nous rencontrerons, celles qui me feront douter de moi, souviens‑toi toujours que je croirai en toi.

 

Je croirai en nous… parce c’est en équipe qu’on y arrivera.

 

Mélanie Paradis



Commentaires

À voir aussi!

Les commentaires sont fermés.