Voilà pourquoi j’ai rasé ma barbe.

Quand tu dois te raser les cheveux deux à trois fois par semaine, c’est important d’avoir le bon rasoir. Ce n’est pas toujours évident à trouver, il y a tellement de modèles parmi lesquels choisir. Et je dois admettre être particulièrement pointilleux.

Comme vous le savez, Philips m’a approché au début de l’automne pour me proposer de tester trois modèles de rasoirs. Après avoir essayé le OneBlade le mois passé, c’était maintenant au tour du Série 5000 de passer au test.

Ma relation avec le rasoir Série 5000 de Philips a bien mal commencé, laissez-moi vous le dire. Je me demandais même de quelle façon j’allais pouvoir en parler positivement. Je vous raconte : c’est arrivé il y a quelques matins de cela, j’étais pressé parce que j’avais un événement important auquel j’étais attendu. Le genre d’événement où il y a beaucoup de caméras et où tout le monde est bien habillé. J’avais besoin de me raser les cheveux et de me trimmer la barbe de façon à ce qu’elle soit propre et bien taillée. Comme toujours, j’ai commencé par la tête. Fidèle à mon habitude, j’ai choisi de couper le plus court possible. Et c’est à ce moment que je l’ai senti : LE COUP DE FOUDRE. L’amour, le vrai amour (sorry Maïka). Jamais un rasoir ne m’avait permis de me couper les cheveux aussi courts  et aussi facilement. J’étais tellement excité, tellement optimiste pour notre futur ensemble ! Le mélange de précision et de confort était impressionnant. C’était la première fois que je réussissais à me raser d’aussi près. Le Série 5000 a d’ailleurs un mécanisme qui relève les poils avant de les raser, ce qui fait en sorte qu’ils sont coupés encore plus près de la peau.

Mais je me suis emballé trop rapidement…

En effet, j’ai appris à la dure l’importance de bien lire les instructions. Quelques instants plus tard, je m’apprêtais à tailler ma barbe. Les grandeurs de coupes sont intégrées dans le rasoir, alors j’ai rapidement bougé le bouton sur le chiffre 3 parce que dans ma tête, 3 cm, ce serait pour moi la longueur de barbe parfaite ! Mais dès le premier coup de rasoir, j’ai su que quelque chose clochait… Le son, la quantité de poil tombée, le poids plus léger d’un côté de ma tête. Okay peut-être pas tant que ça, mais bref, JE N’AVAIS PLUS UN POIL DE CE CÔTÉ‑LÀ !

 

En regardant le Série 5000 avec surprise et stupeur, j’ai réalisé qu’il était écrit 3 mm et non 3 cm. En fait, cet outil intégré (s’il est utilisé correctement) permet de couper à n’importe quelle longueur entre 0,4 mm et 7 mm. Idéal pour du travail de précision ! Mais j’étais en beau fusil quand même et je ne me suis pas retenu pour faire connaître ma frustration au monde entier. Je crois que le quartier au complet a su que ça n’allait pas. Maïka est entrée dans la salle de bain en courant, croyant que quelque chose de grave était arrivé. Même en lui expliquant que pour moi, c’était un drame, elle n’a pas pu s’empêcher de rire de moi. Mon orgueil était officiellement touché. J’ai donc dû me raser la barbe au complet. : ( Puis, j’ai boudé mon rasoir [et Maïka aussi]. Sans joke, allo la maturité.

Quelques heures plus tard, je me suis défâché. On nous parle toujours de l’importance de ne pas se coucher en colère. Alors au lieu d’abandonner, j’ai décidé de nous donner une chance. Je me suis dit que dans toute bonne relation, il y a eu des hauts et des bas et que chaque couple a dû traverser des tempêtes avant d’être heureux ensemble. C’est pourquoi j’ai pris la décision de donner une autre chance au Série 5000. Dans la vie comme en amour, il est important de savoir reconnaître ses torts. Ce coup‑là buddy, c’était de ma faute. Maintenant, on est inséparables !

 



Commentaires

À voir aussi!