La liste

Je viens de mettre la mienne à la poste…

Elle est très différente cette année. Aucun souhait semblable à ce que la majorité des enfants de mon âge te demandera. Du moins, tous ceux qui ont accès aux publicités. Cette année, je me suis plutôt convaincu que tu étais blasé. Liste après liste, il y a si peu de surprises. Papa dit souvent : « La routine, c’est ce qui tue l’homme! »

Je ne veux pas contribuer à ta mort.

Évidemment, je t’ai affirmé avoir été bien sage. Les autres années, tu m’as cru sur parole; je devrais pouvoir encore m’en tirer. Avec tous ces enfants à surveiller, le risque reste faible. Papa, qui vit pourtant avec moi, gobe bien tout ce que je lui raconte. Pour cacher mes bêtises. Alors, un bien plus vieux, au loin, avec un si grand cœur mais une mauvaise vue…

L’intelligence. C’est, pour moi, tout un dilemme. Comment savoir, si tu m’en donnes juste un peu? Si tu es généreux, serais‑je ensuite malheureux de l’être autant? Isolé. Et tous ces gens qui en méritent plus que moi. Comme dit papa : « Il y a au moins deux personnes qui devraient en recevoir, Donald… et notre voisin d’en face! »

La créativité. Ce n’est pas un secret. Ils le savent tous, chez moi. Je veux devenir rapidement Instafamous. Pour me démarquer. Sortir du lot. Je trouve que vouloir un million de followers, c’est inutile. Ils doivent être nombreux à l’avoir mis sur leur liste. Papa m’a déjà dit que si tout le monde suivait tout le monde, Instagram n’aurait aucun intérêt.

La paix dans le monde. Ne rigole pas! Je sais, je me prends pour Miss Monde. Ou le Dalaï. C’est à cause des enfants qui meurent, aux actualités. C’est injuste. Et je n’ai pas trop le choix de te demander. L’autre n’existe pas. Papa croit que ces horreurs prouvent qu’il n’y a aucun dieu. Sinon, pourquoi il tolèrerait la famine, les guerres et les conflits?

Et, pour finir, je t’ai demandé ce que je veux le plus. J’ai mis une étoile rouge, pour souligner. Ce n’est même pas pour moi, c’est pour papa. Une amoureuse.

Depuis la mort de maman, j’ai constaté le changement. En moi. Au départ, j’étais perdu dans mon chagrin. Le deuil, qu’ils ont tenté de m’expliquer. Comme les blessures, on guérit, mais ça laisse une cicatrice. Pour papa, les cicatrices, ce sont les cadeaux d’une vie active. J’imagine que j’ai un cœur très actif.

Elle me manque toujours autant, mais je vais mieux. Lui, par contre.

Quand tu recevras ma liste, s’il te plait, père Noël, fait en sorte que cette année, le 25 décembre soit une date importante dans sa vie. Il le mérite. Je te promets que je serai sage… heu… plus sage, l’an prochain.

michel

P.S. À toutes et tous, passez un très beau temps des fêtes et bonne année 2019; avec la santé pour en profiter pleinement!

 



Commentaires

À voir aussi!