L’intruse

Au Québec, l’air de rien, c’est un couple sur six qui est infertile. C’est notre cas, en raison de mon endométriose de stade 4. Mon infertilité m’amène souvent à me sentir comme une « intruse », comme en ce moment même, en écrivant ces lignes!

 

Voici pourquoi je me sens comme une intruse

 

  • Écrire pour un blogue qui parle de la FAMILLE, SANS avoir d’enfant, et être INFERTILE. Certains se diront : « Mais qu’est-ce qu’elle connaît aux enfants, elle…? Elle n’en a même pas! »
  • J’ai 27 ans et dans mon cercle social, le mode « famille » est bien activé. Cela m’amène à me sentir exclue et différente, car je n’ai pas d’enfant, mais en même temps, ce n’est pas par choix…
  • Autres situations où je me sens intruse : les fêtes d’enfants, les baptêmes, les showers… On m’invite toujours avec une  bonne intention, parfois par politesse, et souvent maladroitement : « Hey, j’voulais te dire que même si tu n’as pas d’enfant, c’est pas grave, tu es la bienvenue à la fête de Xavier. » Ben coudonc hein! MERCI de me le rappeler! 

Dans ces moments-là, je me questionne toujours : « J’y vais-tu? J’y vais-tu pas? », « Ouin, mais si j’y vais pas, elle va être déçue! », « Ouin, mais si j’y vais pour lui faire plaisir, c’est moi que je ne respecte pas! », « Ouin, mais en même temps, j’veux pas créer de frictions! ».

Ouffff… Méchante affaire!

Voir tout ce bonheur et ne pas y avoir accès, c’est déchirant! Choisir d’y aller, c’est à coup sûr une séance de torture!

 

Les gens ne réalisent pas à quel point l’infertilité est difficile à accepter lorsque notre seul souhait est d’avoir un enfant. Ils ne réalisent pas non plus qu’ils sont choyés d’avoir une famille, et en santé!

Au quotidien, je suis confrontée à toutes sortes d’émotions. Je me heurte aux jugements des gens vis-à-vis de mon infertilité. Les gens ne réalisent pas, la plupart du temps, la portée de leurs propos! Je suis certaine qu’ils ne sont pas mal intentionnés.

 

Des commentaires blessants, j’en ai 1001 exemples en tête

 

« Tu sais, j’vais être honnête avec toi, t’es chanceuse de ne pas avoir d’enfant! Toi t’es pas fatiguée et tu peux te gâter quand tu veux avec l’argent que tu as de plus dans ton compte ! »

 « Hey, tu sais pas quoi?! La voisine de mon amie, bien elle aussi a eu de la difficulté à tomber enceinte. Oui oui, j’te l’dis, six longs mois d’essais… Pis elle l’a finalement eu son miracle! Donc inquiète-toi pas, toi aussi tu l’auras quand ton tour sera venu! »

LA fameuse phrase : « Hey, fallait que j’te dise… je connais un couple d’infertiles comme toi (oui parce que si vous ne saviez pas… nous les « infertiles », on est une race) et tu ne sais pas quoi?! Elle est enfin tombée enceinte le jour où elle a arrêté d’y penser! J’te l’dis là, c’est ça ton problème… Il faut que t’arrêtes d’y penser ! »

Vous voyez le genre…?!? Le pire, c’est qu’ils pensent sincèrement me réconforter!

Mais je ne m’arrête pas à cela. Je ne suis pas la seule à vivre cette situation, alors c’est important d’en parler et de briser les tabous.

C’est quand même 1 couple sur 6 qui ne deviendra pas une « famille » au Québec, c’est ÉNORME! Ce qui m’amène à me demander :

 

Qu’est-ce que ça veut dire une « famille » ?

 

J’y ai longuement réfléchi et ma réflexion se poursuit encore…

Présentement, pour moi, la « famille » c’est bien plus qu’être un simple parent avec son ou ses enfants. Comprenez-moi bien, j’en rêve d’être mère. C’est mon plus grand souhait. Je donnerais tout pour l’être un jour! Mais j’en suis venue à définir autrement la famille.

 

La famille, c’est aussi…

 

  • Être la « Tatie Nanou » de Théo et Lili, les enfants de ma grande soeur.
  • Être la marraine du fils de ma meilleure amie dont la naissance est prévue pour janvier prochain (à la même date de naissance que moi en plus!).
  • Être la Tatie des enfants de mes amies proches.
  • C’est avoir des amies qui deviennent la famille tant la relation est significative.
  • C’est être en couple avec mon beau Loup! Bien oui, c’est de même que j’appelle mon chum. Mais chut!!! Ne lui dites pas que je vous l’ai dit.
  • C’est être une « maman » pour trois « belles filles canines » : Lola, Molly et Honey !
  • C’est être uni avec les Endogirls (femmes atteintes d’endométriose)
  • C’est être la fille de mes parents, être une sœur, être une nièce, être une blonde et être une amie!

 

Et pour vous, qu’est-ce que ça veut dire une « famille » ?




-Tatie Nanou-



Commentaires

À voir aussi!