Les migraines… plus qu’un simple mal de tête!

4 h du matin… j’ai l’impression qu’il y a trois marteaux piqueurs dans ma tête qui refont l’autoroute 15… J’ouvre mes yeux, le mal de cœur me prend, la tête va me fendre en deux, je suis incapable de rester couchée… Vite mon médicament antimigraineux, qui fonctionne une fois sur quatre, des Gravol, un sac magique congelé et de l’aide pour aller chercher tout ça sans m’évanouir…

Avez-vous déjà eu un mal de tête? Bien sûr! Tout le monde a eu un jour ou l’autre mal au crâne. Que ce soit le lendemain d’une soirée trop arrosée, que ce soit le stress, que ce soit, une grippe ou pour toute autre raison, tout le monde a déjà ressenti cette petite douleur fatigante à la tête.

Il y a des gens qui n’ont pas que ce simple mal de tête qui se guérit avec deux Tylenol! Il y a des gens qui ont des migraines d’une à huit fois par mois, qui doivent prendre des Triptan, se cacher dans le noir et diminuer leurs activités. ET, il y a des gens, comme MOI, qui souffrent de migraines chroniques. Chronique voulant dire tous les jours.

C’est épouvantable et épuisant. Ça joue sur le moral, sur ta vie et tes relations. Tu ne sais jamais à quoi va ressembler ta journée. Est-ce que je vais juste prendre trois Advil ou bien je devrai prendre mon kit de survie : Triptan, Gravol et Morphine? Est-ce que je devrai me coucher en espérant ne pas vomir ma vie? Ce genre de migraine a brisé ma vie. Je suis en arrêt de travail depuis un an, car je suis trop malade. En plus de souffrir, je perds la mémoire, car mon cerveau est trop occupé à combattre la douleur et ne retient plus les informations. J’ai aussi une perte d’autonomie dans ma main et mon bras droits. Super pratique quand tu es mère monoparentale avec trois enfants!

Je suis, heureusement, suivie par un super neurologue. Je suis rendue à recevoir aux trois mois des injections de Botox. 32 injections dans le front et dans le cou. Je n’ai plus aucune expression dans le front, mais au moins, je n’aurai pas de rides! Je lis, je consulte des articles pour voir ce qui s’offre à moi comme traitement. Car on s’entend, j’ai essayé toutes les catégories et sortes de médicaments pour les migraineux.

Jusqu’à maintenant, le Botox n’a pas l’effet escompté… Mon neurologue m’a dit de patienter, car l’effet voulu peut prendre jusqu’à neuf mois avant de se pointer le bout du nez… j’en suis à mon quatrième mois! On lâche pas!

Je crois que la migraine chronique est un sujet méconnu qui devrait être davantage exploité. Dans un monde idéal, j’aimerais avoir davantage de soutien, avoir des trucs pour arriver à gérer et surmonter les crises sans être « stone », avoir l’espoir de guérir un jour et de vivre normalement.

Petit moment « anormal » vécu dernièrement :

Je fais toujours l’épicerie au même endroit. Je fais mon épicerie très rapidement, car je déteste perdre mon temps là. Depuis deux semaines, dès que je rentre dans le magasin, les néons ultra puissants pointent dans mes yeux comme des lasers. Je suis incapable de regarder à ma hauteur et vers le haut. En huit minutes, une migraine épouvantable se déclenche à un point tel que je dois laisser mon panier là et partir vers la maison prendre mon kit de survie et me coucher dans le noir.

Vais-je être obligée de faire l’épicerie avec des lunettes soleil ou une casquette à visière? Suis je rendue là dans ma vie ou bien on va trouver un médicament miracle qui va me rendre fonctionnelle, ne serait-ce que pour faire mon épicerie?

Karine Filiatrault



Commentaires

À voir aussi!