Pourquoi on a viré la télé ?!

Il faut se le dire, j’adore écouter la télévision.

Ce sentiment d’évasion où je navigue d’une série à l’autre est vraiment un truc que j’aime.

Pouvoir me coller contre chéri mari ou mes filles pendant quelques heures chaque soir est un bonheur.

Par contre, je sais que quand je suis devant la télé, je n’accomplis rien.

Je viens de passer mon dimanche entier à regarder une série et, bien que j’ai eu un super moment, je n’ai qu’une seule envie…

Annuler la télévision !

Oui oui, je n’en veux plus !

Je trouve que mon cerveau, mon énergie et ma motivation disparaissent à l’instant où la télévision s’allume.

Je deviens léthargique au maximum, une vraie zombie.

Ma famille se sent comme cela aussi et même si cela nous fait vibrer dans la peur du manque, on va le faire quand même.

Alors on va se libérer de ce qui nous rend comme des zombies !

Notre famille a déjà passé plus de deux années sans télévision, donc on va survivre.

On a Netflix pour les journées de pluie ou pour des moments que l’on va s’offrir sporadiquement.

Mais on s’engage vers une autre façon de vivre qui sera bénéfique à chacun d’entre nous.

Ce qui nous a emmenés dans cette réflexion familiale est que, quand un d’entre nous passe beaucoup de temps devant un écran, les autres sont inspirés à faire pareil… surtout si c’est un parent.

De plus, le nombre d’échanges que l’on a ensemble diminue.

On devient accro et il nous arrive même de manger au salon pour écouter plus de télévision.

Quand on se regarde et qu’on fait notre travail intérieur, la question qui remonte entre moi et chéri est : est-ce vraiment ce que l’on veut léguer à nos enfants ?

La réponse est NON.

Il n’y a pas de mal selon moi à être devant la télévision ou d’autres écrans par moment et par loisir, mais il faut être raisonnable (ce qui est difficile pour nous, honnêtement).

La Société canadienne de pédiatrie suggère un temps d’écran très limité :

Avant deux ans : pas d’exposition ou seulement pour des communications parentales (Skype, FaceTime), ou s’il y a exposition, des émissions de grande qualité avec présence parentale.

De deux à cinq ans : pas plus d’une heure par jour, idéalement avec présence parentale.

De cinq à onze ans (tout écran confondu) : deux heures par jour.

Bien sûr, ce sont des suggestions et c’est à nous, parents, de faire des choix alignés avec nos valeurs.

Chez nous, on est des consommateurs d’écran : je suis Web Entrepreneure, mon mari fait de l’édition vidéo, grande fille est à l’âge d’avoir son propre cellulaire et mini est dans une classe iPad.

Nous sommes conscients que nous passons déjà beaucoup de temps devant nos écrans chaque jour, donc voilà ce qui justifie notre choix.

Nous sommes à l’aise avec notre décision même si, pour notre entourage, nous sommes des êtres bizarres qui ne savent pas vraiment ce qui se passe aux nouvelles. On s’assume pleinement.

Et vous, êtes-vous trop devant votre télévision (écran) selon vous ?

Martine Wilky



Commentaires

À voir aussi!