Les petits points rouges: quand la technologie devient une dépendance

Ils sont partout dans nos vies. Dans tous nos objets électroniques tels que cellulaires, tablettes ou ordinateurs. Ils nous traquent…
En effet, dès que j’allume mon téléphone, tels des agresseurs, ils me sautent au visage! Ils appellent à l’urgence : « dépêche-toi de nous faire disparaître ou tu seras punie »!

Pourquoi ai-je autant de difficulté à les laisser en place. Je pourrais simplement décider d’y répondre plus tard? Pourquoi je me sens dans l’obligation de lire ces courriels si « urgents » (dont la moitié sont des spams), de prendre connaissance des 14 messages privés, des 57 notifications Facebook, des 3 réponses sur Instagram et du message sur LinkedIn (qui est forcément important, c’est un réseau professionnel quand même!)? Pourquoi ces points rouges me font-ils culpabiliser au point de vouloir les faire disparaître un par un?

Parce que je suis formatée depuis l’enfance…
Souvenez-vous, en classe… Les points verts pour le bon comportement, les points jaunes pour les avertissements et… les points rouges… Recevoir un petit point rouge (ou pire : 2 ou 3!) : c’était le stress et la panique! Mes parents allaient être avisés et, c’est sûr et certain, que j’allais avoir des conséquences! Depuis ma plus tendre enfance, je lutte chaque jour (avec un léger trop-plein d’énergie et un évident déficit d’attention, je parle bien de lutte!!!), pour ne pas recevoir de points rouges! Et bien, figurez-vous qu’ils me rattrapent et me traquent sur mes appareils électroniques! Quel enfer !

Le problème c’est qu’en m’efforçant de les faire disparaître quotidiennement et d’être une « bonne et gentille élève », je suis devenue complètement dépendante. Je perds un temps incroyable… Pourtant le temps est si précieux… Je regarde souvent (beaucoup trop souvent) la moindre notification pour faire disparaître ces points rouges. Je me perds sur ces appareils ou sur mon ordinateur, traquant, lisant, effaçant. Je ne me sens bien que lorsqu’ils ont disparu. Parfois je suis tellement envahie, qu’il apparaît même sur mes bras de petits points rouges qui me démangent! Quel stress!

Ce besoin de les guetter sans arrêt et d’ouvrir à tout bout de champ mes appareils pour éradiquer les petits points rouges de ma vie est impérieux et ridicule. Ce besoin est, à mon sens, une des plus belles réussites des concepteurs : je me sens dans l’obligation d’ouvrir mes applications beaucoup trop souvent.

Posez-vous la question : combien de temps perdez-vous chaque jour à faire disparaître vos petits points rouges?

Petit à petit, ils sont devenus trop présents dans ma vie, ils ne me laissent jamais tranquille, ils apparaissent sans prévenir et ce rouge me met une pression, dont je n’ai absolument pas besoin.

Alors, j’ai décidé de désactiver ces notifications. Désormais, il se peut que ça prenne quelques heures ou quelques jours avant que je vous réponde. Si vous me cherchez sur la toile, je suis peut-être tout simplement en train d’admirer le seul point rouge que nous devrions prendre le temps de regarder : le soleil qui se couche les soirs d’automne…



Commentaires

À voir aussi!