La Saint-Valentin et moi

D’aussi loin que je me souvienne je n’ai jamais «tripé» sur cette fête. Je trouve ça trop commercial. «Bon OK, aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin, je te donne des fleurs et du chocolat. Voilà, c’est fait!» Je te montre que je t’aime cette journée-là et pour le reste de l’année, je n’ai plus à y penser. Tout le monde s’attend à recevoir quelque chose. Tu es déçu si tu ne reçois rien. Tu attends ton chum avec des reproches.

Pourquoi je pense ainsi? Je ne sais pas. Pourtant, il n’est rien arrivé de malheureux un certain 14 février. Ce sont tout simplement mes réflexions. Mon ex avait très bien compris mon message. Il ne m’a jamais rien donné à la Saint-Valentin. Je n’ai pas coûté cher pour cette fête, hein! C’est correct ainsi. Avec mes enfants, je n’ai rien fait de spécial non plus, sauf peut-être ajouter des petits chocolats en cœur dans leur boîte à lunch et bien sûr, leur dire «Je t’aime». Mais ça, je le leur exprime régulièrement.

J’ai toujours dit que je préférais recevoir et donner un cadeau lors d’une autre journée dans l’année que le 14 février. Peu importe quand, sans aucune raison. Je ne m’y attends pas et ça ajoute de la magie dans la vie de couple ou de famille. Recevoir une fleur quand tu t’y attends le moins est beaucoup plus excitant, non? Une petite attention offerte avec le cœur, parce que ça me fait plaisir et non pour faire plaisir parce que c’est la Saint-Valentin.

Ce n’est pas non plus une question de prix, mais plutôt l’intention de donner qui compte. Car je crois qu’aimer, c’est donner. «Je t’aime» peut se dire tous les jours de différentes façons. Je pense que c’est la manière idéale de nourrir le couple et la relation que j’ai avec mes enfants.

Démontrer notre amour par des gestes concrets comme donner des câlins, rendre service, collaborer dans une tâche quotidienne, partager, écrire un petit mot doux, masser les épaules, consoler, bercer, cuisiner son repas préféré, etc. Il y a beaucoup de petites actions que nous faisons et qui sont des marques d’affection.

Aimer, c’est aussi guider son enfant, dire «non» quand il agit contre nos valeurs.

Quand je pense à ça, la Saint-Valentin, c’est tous les jours!

À toi, mon prochain amoureux, je ne refuserai jamais un cadeau que tu m’offres à la Saint‑Valentin et peu importe quand dans l’année.

Joyeuse Saint-Valentin à vous tous!

Plein d’amour pour cette journée et tout au long de l’année.

Linda xx



Commentaires

À voir aussi!