Une soirée pyjama sans casse-tête

Ma fille vient tout juste d’avoir huit ans. Comme chaque année depuis son entrée l’école, nous lui proposons de souligner son anniversaire avec des amis de son choix. Cette fois, elle pouvait choisir : une grande fête en après-midi avec plusieurs amis ou une soirée avec dodo pour quelques amies privilégiées. Sans hésiter, elle a choisi d’inviter ses copines à dormir. Voici donc mes constats post-mortem de ce fameux party!

Les mots clés sont définitivement préparation et simplicité!

1- Le choix des ami(e)s

C’est le point de départ pour des conditions gagnantes. Ne vous laissez pas emporter par le nombre d’invités! Si j’avais écouté ma fille, nous aurions eu dix personnes minimum! Choisissez un nombre pair de personnes. Ainsi, vous éviterez les amis seuls ou les conflits d’association. Aussi, prenez le temps de vérifier avec votre enfant si les amis choisis sont ceux avec qui il s’entend vraiment bien. Un dodo, c’est plusieurs heures!

2- Planifiez la soirée

Le but ici n’est pas de s’improviser monitrice de camp de jour! Mais plutôt d’assurer la fluidité de la soirée. Bien que je sois en faveur des jeux libres et de l’improvisation, il demeure que plusieurs enfants lâchés lousses en plein party (souvent avec des sucreries et une plus grande latitude des règles), ça peut facilement virer au chaos. Alors, ayez au moins une structure en tête. Prévoyez quelques idées d’activités de courte durée nécessitant peu ou pas d’animation. Tout dépend de l’âge des enfants, ils se tannent vite et parfois, ce qu’on avait prévu ne fonctionne pas du tout!

Vous pouvez suggérer aux parents d’apporter l’oreiller de l’enfant ou tout autre objet avec lequel il a l’habitude de dormir. Ce sera rassurant pour lui au moment d’aller au lit. Soyez prévoyant, assurez-vous d’avoir le nécessaire pour installer tout le monde. Ce n’est pas le temps de chercher des oreillers au moment du dodo!

3- Acceptez le fait qu’ils vont se lever tôt

Il suffit qu’il y en ait un de la gang qui ouvre un œil et hop, la journée est commencée! Le joli troupeau se réveillera bien plus en forme que vous. Et probablement plus affamé que vous. Je vous affirme que vous pouvez déculpabiliser si vous ne leur faites pas un beau brunch digne d’une photo Instagram… Il est fort possible qu’ils mangent en quatrième vitesse pour retourner jouer.

4— Prévoyez la fin

Oui, ça prend une fin claire. Confirmez avec les parents l’heure de départ. Afin que l’expérience demeure agréable, il est mieux de ne pas trop étirer la sauce. Les enfants auront eu une grosse soirée et une courte nuit. Croyez-moi, vous n’avez pas envie de vivre le down de tout le groupe en même temps! De plus, votre enfant appréciera d’avoir son après-midi pour relaxer et découvrir ses cadeaux.

Bien sûr que rendu au dimanche soir après la fête de ma fille, je me suis retrouvée bien encastrée dans mon divan en mangeant les restants du gâteau. Mais oh! combien satisfaite! J’ai réalisé à quel point les enfants avaient passé du temps de qualité. Alors pour moi, c’était mission accomplie. Les enfants se côtoient souvent dans des contextes structurés comme à l’école ou dans les sports. Quel plaisir d’apprendre à se connaître dans des circonstances plus personnelles!

Cristel Borduas



Commentaires

À voir aussi!