Ta petite odeur

Depuis que tu es né que l’on utilise le même savon pour toi. Je l’ai choisi sans savoir qu’il deviendrait ton petit parfum d’enfance.

Après chaque bain, je te crème religieusement (parce que tu es mon petit dernier et que je savoure chaque petit moment à nous).

Quand je vais te chercher à la garderie, la première chose que je fais quand tu sautes dans mes bras, c’est de plonger mon nez dans tes cheveux… et de prendre une bonne bouffée. Comme tu m’as manqué!

Quand je fais le ménage et que je retrouve ta doudou dans le divan, je prends une bonne snif avant d’aller la déposer dans ton lit et mon cœur se gonfle. Elle sent toi.

Ce soir, je suis venue te retrouver dans mon lit. C’est notre soir cododo et j’avais hâte de venir enfouir mon nez dans ton petit cou qui émane l’odeur de ton savon mélangé avec ton petit toi… J’avais hâte.

Quand j’étais petite, je me rappelle ce que l’odeur de ma doudou me procurait… Une sorte de réconfort mélangé avec un profond bien-être… Depuis, j’ai toujours eu un rapport très spécial aux odeurs…

Le parfum « joop » de mon papa.

Les odeurs de lavande et de vanille mises ensemble qui me font aussitôt penser à maman…

L’odeur de la cigarette… grand-maman.

L’odeur des bonbons réglisses noires… mon enfance.

Le gazon fraîchement coupé… mon chum.

Enfin bref, j’ai un rapport aux odeurs qui me ramène aussitôt à des souvenirs bien précis.

Cette odeur, la tienne, qui rafraîchit toute la maison et qui ne quitte pas ton linge même quand je le lave. Ta p’tite odeur de p’tit bébé d’amour qui, un jour je sais bien, n’habillera plus tes cheveux, ni ton creux de main et encore moins ta doudou, je l’aime particulièrement.

Elle est précieuse et si douce pour moi.

Suis-je la seule à être obsédée par l’odeur de mes enfants?

 

 

Lisa-Marie Saint-Pierre



Commentaires

À voir aussi!