Toi, mon ado

Toi, mon ado…

Mon adoré…

Mon adolescent…

On peut lire tous les livres d’éducation du monde. On peut écouter une multitude d’émissions sur le sujet. On peut assister à diverses rencontres d’information… L’adolescence reste la période la plus bizarre et incompréhensible de la vie.

Il me semble, mon ado, que tu étais si petit hier… J’ai à peine eu le temps de me retourner que tu es entré à l’école. Tout est passé si vite ! Et du jour au lendemain, tu es devenu quelqu’un d’autre. Je n’ai rien vu venir. Devant moi se tient maintenant un être qui n’est plus vraiment un enfant et pas encore un adulte. Un être qui me rejette et crache sur mes valeurs, qui se dresse debout et crie fort des arguments qui me semblent vides de sens. Il passe sans prévenir d’une humeur massacrante, à des phrases d’amour, pour finir par envoyer tout promener. Je ne sais plus sur quel pied danser. Son corps qui grandit trop vite est désarticulé et bancal. Même sa voix alterne des sons rauques aux aigus en déraillant lamentablement.

Toi, mon ado, tu hurles que je t’énerve. Et bien sache-le : toi aussi tu m’énerves ! Sauf que je me contiens, je me retiens et j’étouffe ce cri. J’essaie. J’essaie fort, tu sais… Je me rappelle mon adolescence, si tumultueuse, et je réalise que tu me repousses exactement comme je rejetais mes parents. Si tu tires sur le cordon et que je m’accroche après, il risque de déchirer à jamais… Alors je me retiens… Et se sont mes trippes que l’on arrache de mon ventre et mon cœur de maman qui saigne…

Lorsque mes amis me demandent des conseils pour leur ado, tout est si simple. J’ai toujours de bonnes réponses, c’est limpide. Mais avec toi, je ne sais pas, je suis perdue. Mon cerveau est en déphasage permanent avec mon instinct. Alors… Il y a ces cris, ces incompréhensions, ces larmes. Cette détresse qui m’envahit… Cette tristesse et cette désillusion sur ton visage… Je me sens si nulle et inutile. Tu as besoin de ton parent, tu as besoin de moi, non ? Mais comment ?

Toi, mon ado… Viens t’asseoir près de moi. Dis-moi : qu’attends-tu de moi comme maman ? Comment dois-je me comporter ? Quelles règles te semblent justes ? Que ferais-tu à ma place ?

Dis-moi quelle mère je dois être pour toi. Dis-moi comment être ton guide sur le chemin. Car, après tout, c’est ton chemin. Ce n’est pas le mien.

Tu es la solution, mon ado, mon adoré, mon adolescent. Alors montre-moi le chemin.



Commentaires

À voir aussi!