Mon truc de gestion Sun Life

J’ai commencé le courtage immobilier à l’âge de dix-neuf ans. Disons que c’est vraiment jeune pour comprendre l’ensemble de ce que cela implique. Plusieurs personnes me demandent ce qui a été le plus difficile pour moi quand j’ai commencé ma carrière. Bon, outre le fait que j’ai dû travailler fort afin d’instaurer un lien de confiance avec mes clients en raison de mon jeune âge, j’ai trouvé très difficile de bien gérer mes finances.

Alors quand la Financière Sun Life m’a demandé de vous partager une astuce dans le cadre du projet #365joursdeBienÊtreFinancier pour vous aider à économiser et à prendre vos finances en main (et les miennes !), je n’ai pas hésité une seconde avant d’accepter. Si je peux rendre service à au moins une personne, je vais avoir réussi ! 🙂

Bon, c’est simple, avant d’être courtière immobilière, j’étais serveuse et j’ai aussi travaillé dans les bars. Qu’est-ce que j’avais à gérer ? Bah, pas grand-chose.

Par contre, quand on devient travailleur autonome, c’est une tout autre histoire.

J’aurais aimé qu’à l’école, on nous explique ce que je suis sur le point de vous expliquer.

Il est important de comprendre que les travailleurs autonomes ont tous des numéros de TPS et de TVQ. C’est donc dire qu’au moment de facturer leurs clients, ils ajoutent des taxes. Le travail de courtier immobilier étant un SERVICE, le gouvernement nous oblige à taxer les clients, pour ensuite leur faire un chèque comprenant l’ensemble des taxes perçues. Qu’est‑ce que ça veut dire exactement ?

Ça veut dire qu’un courtier immobilier qui fait un salaire de 57 487,50 $ par année perçoit 7 487,50 $ de taxes qui NE LUI APPARTIENNENT PAS. Oui, vous recevez un chèque de 57 487,50 $, mais les taxes appartiennent au gouvernement. Vous pouvez donc les dépenser si vous le voulez, mais vous devrez les rembourser… avec intérêts si vous ne les remettez pas à temps.

Et sur le 50 000 $ restant (après avoir donné les taxes au gouvernement), il y a un montant qui sera perçu en impôts. C’est important de discuter avec votre comptable du montant à mettre de côté par paye afin de ne pas être dans le trouble lors de vos déclarations de revenus.

L’astuce que j’ai fini par trouver, c’est de créer des comptes d’épargne dans mon compte en banque. J’ai donc des « sous‑comptes » qui s’appellent IMPÔTS et TPS/TVQ.

Dès que je reçois une paye, je mets 40 % de celle-ci dans le compte IMPÔTS (avant taxes) et je mets le montant total des taxes dans le compte TPS/TVQ. Alors quand je regarde le sommaire de mon compte en banque, ce qui y est m’appartient. Je n’ai pas accès aux deux autres comptes, sauf en cas d’urgence ou de problèmes majeurs. Et je sais très bien que si je vais piger dans ces comptes, je suis dans le trouble, parce que cet argent ne m’appartient pas réellement !

C’est mon petit truc tout simple, mais qui peut VRAIMENT vous simplifier, voire vous sauver la vie!

Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à m’en faire part ! 🙂

Commandité par la Financière Sun Life

 



Commentaires

À voir aussi!